baisser la couverture de votre vieille voiture rapporte gros – Conseils assurance protection juridique


3.5 (92%) 33 votes

En rapport :

protection juridique litige assurance

  1. assurance protection juridique des élus
  2. protection juridique assurance macif : protection juridique dans contrat assurance

 

Vous aimerez aussi :


Les services de l’assurance de protection juridique
L’information et l’assistance juridique
Les assureurs proposent un service d’information juridique selon téléphone. Une équipe de juristes est ainsi mise à la disposition de l’assuré pour l’éclairer sur ses droits et l’orienter avant radical démarche.

La défense des intérêts de l’assuré
Dans le cadre des garanties offertes dans le contrat, l’assureur met en œuvre dans meilleurs délais moyens amiables et pourquoi pas judiciaires pour obtenir la solution la plus satisfaisante d’or litige.

Les moyens de règlements amiables
La grande majorité des litiges est liée aux problèmes de la vie colique et se règle ordinairement à l’amiable grâce à l’intervention :

d’une équipe de juristes qui informe l’assuré et conduit avec lui négociations avec son adversaire ;
d’experts spécialisés dans le secteur de laquelle relève le litige (immobilier, automobile, médical…) pour étayer le dossier.
Les moyens de règlements judiciaires
Lorsque le litige nécessite une action en justice, honoraires d’avocats, frais de procès et frais filiale peuvent être très élevés. Dans le cadre de la protection juridique, ils sont pris en charge selon l’assureur dans limites du contrat.

La prise en charge des frais
Les frais et honoraires nécessaires d’or règlement du litige sont pris en charge pendant l’assureur :

frais et honoraires d’experts et d’huissiers ;
interventions d’avocats devant un tribunal ;
frais de procédure.
La nature et le montant de ces frais et honoraires sont définis a l’intérieur du contrat.

Toute somme obtenue en remboursement des frais et honoraires exposés pour la résolution du litige bénéficie prioritairement à l’assuré à hauteur des débours restées à sa charge.

Les frais engagés pendant l’assuré la déclaration de sinistre sont pris en charge dans les limites contractuelles, lorsque l’assuré peut justifier d’une urgence à les avoir engagés.

En revanche amendes, intérêts de retard ou bien dommages et intérêts auxquels l’assuré pourrait être condamné à titre personnel ne sont des fois pris en charge.